Quand la peinture et l’isolation riment avec rénovation du patrimoine wallon

Publié le

C’est en grattant le revêtement effrité de l’Eglise néo-gothique de Retinne pour l’enduire d’une peinture sans tension de surface que les peintres de chez Apruzzese ont découvert plusieurs couches de fresques à différents endroits de l’Eglise.

Apruzzese & Fils - Peinture Intérieure

L’Eglise de Retinne a été livrée au culte en 1848, consacrée le 10 septembre 1851 et dédiée à sainte Julienne, née à Retinne en 1192.

Cette découverte de fresques dans l’Eglise bicentenaire par les peintres de chez Apruzzese a été suivie d’une intervention du département du Patrimoine de la Direction générale de L’Aménagement du Territoire (prise de photos et la mesure des fresques). Les peintres ont ensuite posé un enduit amovible sur les oeuvres ainsi qu’une toile de fibre protectrice. Le tout est maintenant protégé par une peinture sans tension de surface (pour éviter l’effritement) qui rehausse les moulures, les meubles remarquables (chaire de vérité et escalier tournant), les vitraux racontant la vie de Ste Julienne et les peintures du choeur. Le bâtiment et son mobilier sont classés depuis 2001. La restauration réalisée par Apruzzese leur confère une nouvelle jeunesse.

20150209_114358

3 réflexions au sujet de « Quand la peinture et l’isolation riment avec rénovation du patrimoine wallon »

  1. Merci pour toutes ces infos, voici une bonne lecture. J’ai appris différentes choses en vous lisant, merci à vous. Bonne journée à tout le monde ! Fabienne Huillet neonmag.fr

  2. Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce blog est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo !

  3. Merci pour ce partage, c’est pas mal du tout. Je m’occupe de la partie actu pour la ville de la Rochelle et je ne vais pas hésiter à relayer votre article. Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *